Carnage actuel inévitable sur le marché des obligations US.

À lire également...